Salafisme: Interview de Henda Ayari, auteure de »J’Ai Choisi d’Être Libre »par Les GG de RMC

Posté par aliciafr le 15 juillet 2017

 

Salafisme: Interview de Henda Ayari, auteure de

 Le 14 juillet 2017, Henda Ayari, ancienne salafiste, auteure de « J’Ai Choisi

d’Être Libre »passait le Grand Oral des Grandes Gueules de RMC.

>>>Voir la vidéo

>>>Voir plus sur son livre 

Page Facebook : https://www.facebook.com/lapagedalici…
Compte Twitter : https://twitter.com/alicelibre
Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCYlt… 

 

 

 

Publié dans Culture, France, Vidéos | Pas de Commentaire »

Jacques Sapir : Les mensonges de l’Institut Montaigne

Posté par aliciafr le 2 mars 2017

Une étude de Jacques Sapir et Philippe Murer, avec la contribution de Cédric Durand, septembre 2013. L’étude qui suit détaille l’impact sur l’économie de la France – et celle des principaux pays de la zone Euro – de différents scénarios de dissolution de la zone Euro – procédant de différentes hypothèses de coopération monétaires – et de différentes options de politique économique pour la France.Voir le site

 Jacques Sapir : Les mensonges de l’Institut Montaigne dans Economie livre%2Bles%2Bscenarii%2Bde%2Bdissolution%2Bde%2Bl%2527euro%2Bjacques%2Bsapir

La question de la sortie de l’Euro commence à entrer dans le débat public, ce qui est une bonne chose. Mais, elle y entre à travers des articles qui font partie de ce que les britanniques avaient appelé le « projet Peur » (ou Project Fear) lors du débat sur le BREXIT…

>>>Lire la suite

 

Plus :

 

 

 

Publié dans Economie, Europe, France, monde | Pas de Commentaire »

Alexandre del Valle : Les vrais ennemis de l’Occident (Livre et vidéo de TV Libertés)

Posté par aliciafr le 29 janvier 2017

Les vrais ennemis de l Occident alexandre del valle

Résumé Cliquez ici pour lire l’entretien accordé au Figaro Magazine au sujet de cet ouvrage
Les vrais ennemis de l’Occident 
Du rejet de la Russie à l’islamisation des sociétés ouvertes
Alexandre del Valle fut précurseur en évoquant dès 1997 le totalitarisme islamiste et en annonçant la dérive de la Turquie néo-ottomane. Trente ans après la dissolution de l’ex-URSS, il montre que les pays de l’OTAN n’ont pas toujours changé leurs « logiciels » hérités de la Guerre froide, désignant la Russie comme l’Ennemi suprême. A cette erreur sur l’Ennemi correspond une erreur sur l’Ami, l’Occident demeurant allié aux « pôles de l’islamisme sunnite » (Arabie saoudite, Qatar, Koweit, Pakistan, Turquie, OCI, Frères musulmans) qui oeuvrent, dans le cadre d’un projet d’expansion planétaire, à saper de l’intérieur les valeurs des sociétés ouvertes sous couvert de défense de la religion.
Del Valle dresse un bilan des « révolutions de couleurs » appuyées par nombre d’ONG américaines en Europe de l’Est et les relie à l’interventionnisme occidental en Irak ou en Libye puis au printemps arabe, devenu « hiver islamiste ». Il dévoile de façon détaillée les stratégies et buts de guerre des islamistes, qu’il s’agisse des pôles « institutionnels » et étatiques, véritables ennemis, ou des djihadistes, simple face immergée de l’iceberg. Après avoir exposé leur double matrice théocratique et totalitaire, l’auteur démontre que pour résister à cette offensive bien plus planifiée et massive qu’on l’imagine, l’Occident doit de toute urgence définir la Menace et l’Ennemi dans leur globalité puis revoir totalement ses alliances et visions stratégiques.
L’enjeu n’est autre que de préserver les valeurs des sociétés ouvertes sans renier leurs racines civilisationnelles. La priorité est de les défendre chez nous avant de donner des leçons de droits de l’homme ou de démocratie au reste du monde.
Docteur en Histoire contemporaine, consultant, chercheur associé au Center of Political and Foreign AffairsAlexandre Del Valle est professeur de géopolitique et de relations internationales. Il a publié plusieurs essais remarqués, dont Le Complexe occidental (2014) et Comprendre le chaos syrien (2015). Editions du Toucan


 Voir son passage à TV Libertés

 

Publié dans Culture, monde | Pas de Commentaire »

Livre. »Dictionnaire de la langue de con » de Gilbert Collard (extraits)

Posté par aliciafr le 22 décembre 2016

Livre.

 

 

 

Via AliciaFrance

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

Livre.Christian Chesnot: l’ambassade du Qatar à Paris, c’est la boutique du père Noël (vidéos)

Posté par aliciafr le 22 octobre 2016

NOS TRÈS CHERS ÉMIRS CHRISTIAN CHESNOT, GEORGES MALBRUNOT

NDLR : les Qataris ne comprennent pas le « Qatar bashing » malgré les cadeaux qu’ils faisaient aux politiques et autres « demandeurs », les patriotes dénonçaient ces compromissions depuis longtemps ; le Qatar a enfin compris qu’il ne servait à rien « d’arroser », le peuple étant contre ce genre de pratique… Les pauvres sont « sans-dents » mais honnêtes et incorruptibles…

Georges Malbrunot et Christian Chesnot publient « Nos très chers émirs »

Alors que notre pays est la cible d’attentats d’une violence inédite, nombre de Français s’interrogent : nos alliés d’Arabie saoudite et du Qatar financent-ils le terrorisme ?
Les auteurs ont enquêté. Ils ont rencontré un financier du djihad qui vit librement au Qatar, un émirat dont ils démontrent, chiffres à l’appui, qu’il subventionne la branche syrienne d’al-Qaida. En outre, en Arabie saoudite, le pèlerinage à La Mecque permet des levées de fonds au profit d’organisations terroristes.
Mais si Riyad, qui exporte en France le salafisme, semble souvent jouer un double jeu, que dire des maires français qui interdisent le burkini sur leurs plages mais accueillent les mosquées saoudiennes ?
D’autre part, plusieurs officiels du Golfe, las d’être pris pour des « distributeurs de billets de 500 euros », dénoncent nommément l’attitude ambiguë de certains de nos responsables politiques. Tant de compromissions alors que, finalement, en ce qui concerne les grands contrats, malgré les prévenances de François Hollande et la complaisance de Laurent Fabius qui interdisait au Quai d’Orsay qu’on critique les atteintes saoudiennes aux droits de l’homme, la France reste pour Riyad un simple « partenaire de compensation » !
À quelques mois de l’élection présidentielle, ce livre, qui nous apprend aussi comment les Émirats arabes unis ont proposé de financer le parti de Marine Le Pen, est une contribution brûlante au débat sur l’opportunité de revoir nos relations avec nos chers émirs. michel-lafon

Dérives des politiques avec Qatar: « On ne sort pas ces noms d’un chapeau », défend Christian Chesnot
Le journaliste Christian Chesnot, co-auteur de Nos très chers émirs qui dénonce les relations troubles de certains politiques avec le Qatar a défendu jeudi sur BFMTV son enquête alors que plusieurs politiques dont Jean-Marie Le Guen et Rachida Dati, cités dans le livre, ont annoncé porté plainte. « On a derrière ça des éléments probants, étayés, des mails, des courriers », a-t-il expliqué, précisant avoir enquêté pendant deux ans.

 
Christian Chesnot: « L’ambassadeur du Qatar avait tendance à régaler tout Paris »

Quand élus et ministres demandent cadeaux et argent au Qatar

Georges Malbrunot et Christian Chesnot sortent « Nos très chers émirs », où ils révèlent les relations troubles de ministres et d’élus avec les monarchies du Golfe en général et avec le Qatar en particulier. (RTL)

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est qu’on va parler d’un livre écrit par deux journalistes qui ont fait autre chose que parler à François Hollande. La mauvaise, c’est que ce n’est pas un livre qui va redorer le blason de la classe politique. Nos très chers émirs, sort aujourd’hui en librairie, il est écrit par un duo que l’on connaît bien Georges Malbrunot et Christian Chesnot et le Point l’affirme ce matin, « C’est un livre explosif sur les relations troubles de ministre et d’élus avec les monarchies du Golfe en général et avec le Qatar en particulier ». Les milliards d’euros des Émirats ont fait tourner la tête à beaucoup d’élus qui ne savent plus garder leurs distances, au risque de perdre leur honneur. Bonne feuille a lire dans le Point.
Il est question d’un député socialiste du Pas-de-Calais, Nicolas Bays, qui quémande le financement de ses vacances à l’ambassadeur du Qatar, d’une sénatrice centriste de l’Orne, Nathalie Goulet, qui fait un caprice pour obtenir un cadeau de fin d’année. « Tout le monde a reçu une montre sauf moi ! » Il faut dire que le Qatar, depuis des années, envoie à chaque Noël : Rolex et bons d’achat de 6.000 euros dans les grands magasins à certains parlementaires.
Et puis il y a des révélations gravissimes concernant un ministre en exercice Jean-Marie le Guen, ministre des Relations avec le parlement. Les auteurs affirment qu’il a voulu imposer à l’ambassadeur du Qatar en France une agence de communication gérée par un de ses proches. Cette agence de comm aurait été chargée de gérer les déclarations de certains hommes politiques quand ils parlent du Qatar. Sous-entendu : veiller à ce qu’il ne soit pas question de financement du terrorisme par exemple.
« Je peux bloquer au parlement les questions qui sont hostiles à votre pays, mais pas gratuitement ». « Il nous faisait littéralement du chantage », explique un officiel quatarien sur sa page Facebook. Jean-Marie le Guen parle d’ »allégations délirantes », porte plainte en diffamation et menace de poursuivre ceux qui reprendraient ces propos. [...]
RTL
Merci a Fdesouche

Sur le sujet :

Deux journalistes lèvent le voile sur les relations France-Qatar : le Front national avait encore vu juste !

 Via AliciaFrance
Son compte Twitter : https://twitter.com/aliciabx
sa page Facebook : https://www.facebook.com/lapagedaliciafrance/?ref=bookmarks
Sa chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCYltY4uDmTa2Wz726HBZJtg

 

Publié dans Culture, France, monde, Politique, Vidéos | Pas de Commentaire »

Livre. »Les cloches sonneront-elles encore demain ? » de Philippe de Villiers (vidéos)

Posté par aliciafr le 22 octobre 2016

Philippe de Villiers Les Cloches sonneront-elles encore demain

Présentation du livre en vidéo :
La France est meurtrie par le terrorisme. Mais il y a plus grave : elle est en train de perdre son identité. Si l’on ne fait rien, selon Philippe de Villiers, la voix du muezzin couvrira le son des cloches de nos terroirs.
L’auteur a eu accès à de nombreuses informations qu’il divulgue ici pour que les Français sachent et prennent conscience de l’extrême gravité de la situation.
À travers une mise en perspective vertigineuse, il rappelle comment, depuis les années 1980, notre pays a été lentement mais sûrement « islamisé ». Rien n’a été fait pour répondre aux vagues migratoires et au plan secret de l’Europe. Pire, ce projet d’un « Eurislam », révélé ici au grand jour, a été encouragé par les élites françaises.
Il faut renouer avec notre pays. Philippe de Villiers propose d’inventer un nouveau roman national qui soit un roman d’amour. Pour que chaque Français puisse partir dans la vie avec un bagage imaginaire qui porte ses rêves.

Albin Michel

Philippe de Villiers : « Le paradis ‘diversitaire’ d’Alain Juppé mène à la guerre civile ! » 

Le fondateur du Mouvement pour la France et du Puy du Fou s’alarme, au fil de ses livres, de l’importance croissante de l’islam. Retour sur les raisons de la publication de Les cloches sonneront-elles encore demain ?
Passionnant, étonnant, convaincant…

 bvoltaire.fr

TV Libertés 

Philippe de Villiers « Jusqu’à ma mort je me battrai pour que la France reste la France. » 

Vous avez été 400 000 à avoir suivi l’entretien accordé par Philippe de Villiers à TV Libertés en octobre 2015. Gageons que vous serez encore plus nombreux à découvrir ce nouvel entretien choc de 40 minutes où l’ancien candidat à la présidence de la république affirme que la France est en train de perdre son identité. Pour lui, si rien n’est fait, la voix du “muezzin couvrira le son des cloches de nos terroirs”. Philippe de Villiers met de côté son métier d’entrepreneur ou sa passion pour la politique, il se fait lanceur d’alerte. L’auteur a eu accès à de nombreuses informations qu’il divulgue pour que les Français sachent et prennent conscience de l’extrême gravité de la situation.
Dénonçant une classe politique acheté et qui pratique l’intelligence avec l’ennemi… montrant du doigt des media coupables d’instituer un couvre feu moral, l’auteur parle de remigration, de partition, propose d’inventer un nouveau roman national et lance un cri du coeur : la France doit rester la France. Elle n’a pas vocation à devenir la fille aînée de l’Islam.

ZOOM – Philippe de Villiers : « La France n’est pas la fille aînée de l’islam !

Extrait

23 nov Philippe de Villiers à Rouen Dédicace Rencontre et dédicace à la Halle aux Toiles. 26 Place du Gaillardbois 76000 Rouen
30 nov Philippe de Villiers à Paris Conférence Conférence suivie d’une dédicace. Salle Gaveau 45-47 rue La Boétie 75008 Paris

Via AliciaFrance
Son compte Twitter : https://twitter.com/aliciabx
sa page Facebook : https://www.facebook.com/lapagedaliciafrance/?ref=bookmarks
Sa chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCYltY4uDmTa2Wz726HBZJtg

 

Publié dans Culture, France, monde, Politique, Vidéos | Pas de Commentaire »

Suleiman Mourad : « La salafisation des esprits est en marche » (Livre)

Posté par aliciafr le 15 septembre 2016

Suleiman Mourad :

Dans « La Mosaïque de l’islam« , Suleiman Mourad s’inquiète : la vision fondamentaliste de l’islam est en train de devenir la norme. Entretien.
Dans son livre La Mosaïque de l’islam (Institut d’études avancées de Nantes-Fayard, 2016), un modèle d’érudition, mais aussi de clarté, ce professeur d’histoire et de civilisation de l’islam au Smith College (Massachusetts) rappelle ce qui est aujourd’hui trop souvent oublié : l’islam n’est pas un, mais multiple. Pourtant, les musulmans comme les non-musulmans finissent par croire que le seul vrai, c’est l’islam littéraliste, celui des salafistes.
Le Point : Vous estimez que l’image que nous avons aujourd’hui de l’islam est biaisée. Pourquoi ?
Suleiman Mourad : Comme je l’explique dans mon livre, l’islam est une mosaïque où coexistent historiquement des courants et des pensées différents. Or nous vivons de plus en plus sous le régime de la pensée unique, celui d’un islam d’inspiration wahhabite ou salafiste dont la plupart des musulmans comme les non-musulmans finissent par penser qu’il est le seul véritable islam.
On assiste donc, selon vous, à une salafisation des esprits ?
Progressivement, oui : la salafisation des esprits est en marche. D’où, par exemple, la conviction aux États-Unis que le port du voile est obligatoire en islam, que c’est un signe religieux comme un autre, ce qui n’est pas entièrement vrai. Un autre exemple : la conviction que le soufisme, cette vision intériorisée de la foi musulmane, est une hérésie. Or c’est le wahhabisme et à sa suite le salafisme qui l’ont considéré comme tel, et l’ont condamné. Ces gens-là estiment que l’islam est supérieur et doit s’imposer aux autres religions, ce qui justifie leur intolérance, mais ils pensent aussi qu’eux seuls sont les bons musulmans, ce qui exclut non seulement les soufis ou les chiites, mais aussi les sunnites, jugés trop occidentalisés.
Mais comment expliquer ce succès ?
Les musulmans modérés ont eu tendance depuis la Première Guerre mondiale à ne plus s’intéresser vraiment à la religion, considérant qu’elle ne pouvait répondre aux problèmes économiques et sociaux que rencontraient leurs pays. Ils ont été tentés par des idéologies comme le socialisme, le panarabisme, etc. Ils ont donc abandonné le terrain religieux aux plus radicaux, qui étaient aussi les plus prosélytes.
N’existe-t-il aucun penseur musulman capable aujourd’hui de proposer une alternative au discours salafiste ?
Bien sûr que le discours réformateur existe, mais il est inaudible, voire menacé, par les islamistes, mais aussi par les musulmans modérés, gangrénés par la théorie du complot, qui considèrent ces penseurs comme des traîtres. On leur reproche de vouloir réformer une religion censée être parfaite, et de pactiser avec l’ennemi, l’Occident. L’islam est devenu la proie du politique. Et les réformateurs ont d’autant moins de poids que les Occidentaux les tiennent pour non représentatifs.
Le Point 

Présentation du livre La Mosaïque de l’islam

Un historien célèbre pour ses études comparatives interroge sur le Coran un savant spécialiste de l’histoire de l’islam. Ensemble, ils retracent les grands moments de cette histoire et mettent au jour les disputes, particulièrement méconnues, qui ont présidé à la formation, à l’organisation et à la destinée de la dernière religion monothéiste.
Répondant aux questions de Perry Anderson, Suleiman Mourad dépeint ainsi l’efflorescence des écoles d’exégèse coranique et les controverses auxquelles n’a cessé de donner lieu l’interprétation des textes fondateurs de l’islam. Au fil de leur entretien, il expose les logiques de légitimation et de pouvoir sous les cinq premiers califes ; il rappelle la genèse des doctrines du djihad dans les circonstances particulières des Croisades et de l’invasion mongole sous les Abbassides ; enfin, il éclaire la difficile entrée du monde musulman dans la modernité. Marqués par la coupure de l’islam avec les traditions, le wahhabisme et le salafisme ont forgé le projet du panislamisme, dont l’organisation de l’État islamique (EI) est le dernier rejeton.
Loin de l’image largement fantasmée d’un islam monolithique, c’est une riche mosaïque de traditions et d’interprétations diverses qui est ainsi dévoilée. Connaître cette richesse et cette diversité est un antidote aux fondamentalismes de tout bord.

Traduit de l’anglais par Matthieu Forlodou

Prix imprimé : 
18.00 €
Prix numérique : 
12.99 €

>>>Acheter

 

Via AliciaFrance

 

 

Publié dans Culture, Europe, France, monde | Pas de Commentaire »

LIVRE.Un quinquennat pour rien-Zemmour: « Il n’y a pas de différence entre islam et islamisme » (vidéos)

Posté par aliciafr le 7 septembre 2016

un quinquennat pour rien livre

Eric Zemmour revient en librairie. Le polémiste publie Un quinquennat pour rien, le recueil de ses chroniques sur RTL. Un ouvrage qu’il démarre par un texte préambule d’une cinquantaine de pages dans lequel il explique que, selon lui, « l’islam est incompatible avec la République et la France ». Le polémiste s’en explique : « L’islam et l’islamisme, c’est exactement la même chose. Tout le monde fait la différence mais je ne la fais pas. Le mot ‘islamisme’ a été inventé au XVIIIème siècle en France pour faire comme les autres religions : christianisme, judaïsme, protestantisme. Pour des soucis d’équilibre, on a inventé ‘islamisme’ mais c’est le même mot. Au XIXème siècle, tout le monde emploie ‘islamisme’ pour ‘islam’, c’est le même mot ».

Eric Zemmour considère également qu’il n’y a « pas de différence » entre islam et islamisme car « ceux que nous appelons les islamistes s’appellent, eux, musulmans. D’ailleurs, quand vous dites Daesh, vous dites ‘État islamique’ (il insiste sur le ‘que’, ndlr). Pourquoi ? Parce qu’ils appliquent l’islam. Tout ce qu’ils font est sous-tendu par des sourates de l’islam ».

Un quinquennat pour rien, d’Eric Zemmour est édité chez Albin Michel (22,90€).RTL 

Voir plus : Opération ronces : l’armée se prépare-t-elle à devoir reconquérir des parties du territoire français ?

Présentation du livre (Editions Abin Michel)

Le quinquennat hollandais a glissé dans le sang. Avec une tache rouge vif indélébile. Les attentats contre Charlie, l’Hyper Cacher de Vincennes, et la tuerie du Bataclan annoncent le début d’une guerre civile française, voire européenne, et le grand défi lancé par l’Islam à la civilisation européenne sur sa propre terre d’élection…

Lire la suite

Un quinquennat pour rien – Eric Zemmour from Les Editions Albin Michel on Vimeo

Via AliciaFrance

 

Publié dans Culture, France, Politique, Vidéos | Pas de Commentaire »

Livre : Nadia Remadna, auteure de « Comment j’ai sauvé mes enfants » sur RMC

Posté par aliciafr le 8 août 2016

Nadia Remadna Comment j’ai sauvé mes enfants brigade des mères

A écouter le témoignage de Nadia Remadna avec un parler-vrai n’hésitant pas à faire des entorses au politiquement correct des bobos ou islamogauchistes… comme Etienne Liebig (encore lui ! mais pas uniquement…) se faisant renvoyer dans les cordes avec brio… Savoureux !

L’auteure est controversée par ses congénères car elle s’est tournée vers des partis politiques qui lui ont opposé une fin de non-recevoir, son franc-parler dérangeant et « stigmatisant » sa propre communauté (mot très tendance mais divisant la Nation en parcelles de destins censés de ne plus se croiser). A écouter sans modération…

 
A noter que RMC tente sans doute de se faire pardonner après avoir censuré un témoignage des plus intéressants dans un dernier podcast. A écouter ici : https://www.youtube.com/watch?v=WBI5Ng78vhc

Comment j’ai sauvé mes enfants

Nadia Remadna

« Je les vois, les députés, les élus depuis quinze ou vingt-cinq ans. Le seul truc qui leur fait peur, c’est les gens. Diriger, ils trouvent ça super. S’il n’y avait que des dossiers à gérer, ça serait top, mais le problème, c’est nous, les gens.
Sauf que nous, on n’en peut plus. Nous sommes épuisés. On en a marre de voir nos enfants sans diplôme, sans travail, assistés. On en a marre d’aller voir nos enfants en prison. On a été patients, mais attendre, attendre… On attend quoi ? J’étais représentante des parents d’élèves, je me suis impliquée, je me suis formée pour devenir travailleur social, je discute avec les parents des copains des enfants, je parle à tout le monde.
Une maman démissionnaire, jamais, ô grand jamais, j’en ai rencontré.Par contre, j’ai vu des mamans épuisées, fatiguées, désespérées.Alors, qu’est-ce que je me suis dit ? “Il faut qu’on se réveille.” »
Pour tous ceux qui en ont assez des soi-disant experts, un livre féroce, souvent caustique, qui alerte et dit les choses comme elles sont dans les quartiers difficiles : la drogue comme débouché professionnel, la diffusion effrayante de l’islamisme et la lamentable réponse des officiels.

Prix TTC : 17.00 €

EAN : 9782702158593
Code Hachette : 1294332
Format : 140 x 210 mm
256 pages
Parution : 6 janvier 2016

 >>> Acheter
 
Le site de la « Brigade des mères »

>>>Via AliciaFrance

Publié dans Culture, France, monde, Politique, Vidéos | Pas de Commentaire »

VIDEO. Alexandre Mendel auteur de « La France djihadiste » invité de TV Libertés

Posté par aliciafr le 5 juillet 2016

VIDEO. Alexandre Mendel auteur de

Les attentats de novembre ont secoué violemment la France. quatre mois plus tard, l’unique terroriste encore vivant, Salah Abdeslam est arrêté en Belgique. Originaire de Molenbeek, la police s’aperçoit qu’ils sont au coeur d’un nid de djihadistes…
Ce phénomène serait-il propre à la Belgique ? Alexandre Mendel, journaliste d’investigation a consacré son ouvrage à l’étude des Molenbeek français. Dans La France Djihadiste, publiée chez Ring, il parcourt le pays, au gré des foyers de salafistes, des salles de prière clandestines pour découvrir au fil des pages, une bombe à retardement…

Voir le trailer  du livre « La France djihadiste » de Alexandre Mendel 

 

http://www.tvlibertes.com/

https://www.facebook.com/tvlibertes

https://twitter.com/tvlofficiel

Pour nous soutenir :

http://www.tvlibertes.com/don/

Ou directement via Facebook :

https://www.facebook.com/tvlibertes/a…

 

 

Via AlciaFrance

Publié dans France, Justice, monde, Politique, Vidéos | Pas de Commentaire »

12345...11
 

hotzoneincendie |
Sitesminadu816 |
Crèche Ecole maternelle tie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IKAZE IWACU
| Englishressourcesforbts
| Collegeclaudemonetbussystge...